A. Notre sondage

Nous avons vu précédemment que le sommeil jouait un rôle essentiel dans le processus d'apprentissage et de mémorisation.

 

Nous nous sommes alors demandé quelle pourrait être l'influence du sommeil sur nos études.

Pour répondre à cette question, nous nous sommes intéressées au sommeil des adolescents. Nous avons donc réalisé un sondage auprès d'élèves de notre lycée pour connaitre leurs habitudes nocturnes, et en apprendre davantage sur l'impact que peut avoir le sommeil sur nos études. Nous avons aussi cherché à savoir si la lumière bleue de nos téléphones et autres écrans pouvait avoir un effet néfaste sur nos nuits, mais cette question fera l'objet d'une autre partie.

 

Nous avons proposé ce sondage à 192 élèves, soit deux classes de chaque niveau : seconde, première et treminale. La majorité d'entre eux a répondu de façon précise et sérieuse et nous les en remercions. Cependant, nous tenons à préciser que nos résultats ont des limites. Il nous a semblé préférable de ne pas appuyer l'ensemble de nos recherches sur nos sondages, mais de les utiliser de facon à proposer un exemple plus concret de l'hypothèse que nous avançons.

 

Sondaj 1

 

Grâce à ces sondages, nous avons vu que 64% des élèves interrogés estiment ne pas dormir suffisament, et 39% avouent avoir des difficultés à trouver le sommeil.

Les heures de coucher en semaine sont très étendues: 20h jusqu'à 4, voire 5h du matin, même si 70% des élèves se couchent entre 22h et 23h. Quant à elles, les heures de lever varient entre 5h45 et 7h50 mais se situent à 68% entre 6h30 et 7h00.

Le nombre d'heures de sommeil ainsi que le nombre d'heures nécessaires est très variable d'une personne à l'autre. Une grande partie des adolescents ayant répondu au questionnaire affirme ne pas dormir assez et se sent fatigué dans la journée. On peut en conclure que le temps de sommeil des adolescents est insuffisant pour beaucoup.

On remarque aussi que la quasi-totalité d'entre eux adopte un rythme différent le weekend. On relève des horaires pouvant varier de 21h à plus de 4h du matin pour le coucher, et de 7h à 14h pour le lever.

La majorité des élèves interrogés (70%) a constaté que le manque de sommeil influait sur son humeur et/ou sa concentration en classe. Il se pourrait que le sommeil ait alors un impact sur nos études.

Nous avons également observé que 78% des élèves utilisaient fréquemment des écrans avant de se coucher contre 3% qui n'en utilisent jamais. On peut se demander si le manque de sommeil peut avoir un lien avec l'utilisation tardive de ces nouvelles technologies.

Tous ces constats nous ont amenées à des interrogations puis à la formulation de certaines hypothèses, que nous éclaircirons en étudiant le sommeil chez les adolescents.