A. Les différentes phases du sommeil

Qu'est ce que le sommeil?

 Opposé à l'état d'éveil, le sommeil est caractérisé par une perte de conscience temporaire du monde extérieur. Cet état physiologique nous est indispensable puisqu'il permet la récupération d'une fatigue physique comme psychique.

Découpé en cycles, chacun d'une durée de 90 minutes environ, notre sommeil est composé de deux phases distinctes: le sommeil lent et le sommeil paradoxal

C'est l'étude de l'activité électrique cérébrale qui a permis l'identification de chacun des stades. Le tracé électro-encéphalographique (EEG) laisse apparaître des ondes de fréquence et d'amplitude différentes au cours d'une nuit. Elles sont au nombre de 4: les ondes α, β, θ et δ.

 

 

Notre nuit commence par le sommeil lent. D'une durée de 60 à 75 min en moyenne, il présente des caractéristiques bien spécifiques. Pendant cette période, notre activité physique et cérébrale sont modifiées. On observe une diminution de la température corporelle, de la fréquence cardiaque et respiratoire ainsi que de la pression artérielle. L'enregistrement EEG, montre des ondes de plus forte amplitude, mais à fréquence plus basse que celles de l'état d'éveil. 

Le sommeil lent est la période qui permet à notre organisme de se reposer. Il peut lui-même être divisé en 4 phases:

 

  • La somnolence est une phase d'endormissement. Elle correspond à un état de transition entre l'état d'éveil et celui de sommeil. Souvent traduite par une divagation de l'esprit, une diminution de la vigilence, la somnolence s'accompagne d'une sensation de profond bien-être. Les ondes alpha (α) du tracé EEG laissent bientôt place aux ondes thêta (θ), caractéristiques du sommeil léger.

  • Pendant le sommeil léger, on assiste à un relâchement des muscles, un ralentissement de la respiration et du rythme cardiaque ainsi qu'une diminution de la température corporelle. On reste très sensibles aux stimulis extérieurs et on peut facilement être réveillé.

  • Comme la phase d'endormissement, le sommeil profond est une étape essentielle qui joue le rôle de transition entre le sommeil léger, où le dormeur est facilement réveillé par des stimulis extérieurs et le sommeil très profond pendant lequel notre cerveau y est totalement insensible. Cette phase courte ne dure qu'une dizaine de minutes. Le sommeil s'approfondit et les ondes delta (δ) apparaissent: de forte amplitude, elles surviennent à une fréquence très faible (de l'ordre de 1 à 4 Hz).

  • C'est au cours du sommeil très profond que le corps se repose le plus et que nous récupérons de notre fatigue physique. On observe alors une activité très lente du cerveau, mais avec des ondes de plus forte amplitude, les ondes delta, qui sont les mêmes que celles du coma. Il est difficile de réveiller un dormeur pendant cette phase: son cerveau, complètement déconnecté du monde extérieur, ne réagit plus aux stimulations.

 

C'est après l'enchaînement de chacune de ces phases que suvient alors, un autre sommeil, aussi fascinant que son nom le laisse entendre: le sommeil paradoxal.

Il se traduit par un relâchement total et une absence d'activité musculaire qui ressemble à la paralysie. Seul les muscles des yeux et ceux de l'oreille interne continuent de fonctionner. Cette phase est aussi caractérisée par des mouvements occulaires rapides (REM) qui n'apparaissent pas dans la phase de sommeil lent et une augmentation de la température corporelle, du pouls, de la fréquence respiratoire et de la pression artérielle.

Paradoxalement, on observe une activité cérébrale très intense au cours du sommeil paradoxal: la fréquence des ondes augmente et devient comparable à celle d'un individu éveillé. On observe, sur le tracé EEG, des ondes alpha, pourtant caractéristiques de l'éveil. 

Il s'agit en fait, plus communément, de la période de la nuit durant laquelle nous rêvons. Le sommeil paradoxal permet, entre autres, de stocker les informations, de consolider la mémoire et joue un rôle important dans la régulation du stress. Sa durée est très variable: relativement courte au début (environ 15 minutes), elle va s'allonger tout au long de la nuit pour atteindre presque 1h juste avant le réveil.

 

Les différents cycles du sommeil et leur répartition.

 

Notre nuit est une succession de 4 à 6 cycles du sommeil. La répartition des différentes phases n'est pas homogène. Au début de la nuit, c'est le sommeil profond, réparateur, qui domine. Après 2h du matin, nos cycles sont surtout un enchaînement de sommeil paradoxal et de sommeil lent léger. Entre chaque cycle, on remarque une période de semi-éveil qui peut conduire à un nouveau cycle ou à l'éveil du dormeur.